BIOGRAPHIE

Kamil Bicgel commence la musique dès l'âge de 5 ans par la guitare classique. Jeune élève de l'Ecole Francophone de Musique d'Istanbul EFMI, il étudie également dès l'âge de 11 ans le saxophone avec Tamer Temel, musicien renommé de la scène Jazz stambouliote.

Durant les années suivantes, il développe sa pratique de l'instrument en présentant les niveaux 3 et 5 de l'ABRSM (the Associated Board of the Royal Schools of Music) en guitare classique où il est primé chaque fois avec mention et félicitations du Jury. Il accroît également sa capacité de multi-instrumentiste en autodidacte apprenant le piano, la batterie et la basse, ce qui lui permettra par la suite d'être polyvalent dans l'approche de la composition dans différents styles: classique, jazz, blues, rock, pop, folk, orchestral et musiques du monde.

IMDb_edited_edited_edited_edited_edited_
IMG_20211018_114644-ConvertImage.jpg
IMG_7725-min_edited.jpg

En 2017, il intègre l'Institut Supérieur des Techniques Sonores ISTS de l'ESRA Bretagne afin de devenir technicien du son. Cela lui permet de développer des techniques de prises de son mais aussi de mixage. Il obtient en plus du diplôme, le certificat Pro Tools User. Parallèlement à ce cursus, il intègre la section Jazz en tant que saxophoniste au conservatoire de Rennes.

avid-cert-logo-pt-user-removebg-preview_

Passionné de cinéma depuis son plus jeune âge, il découvre très vite le lien entre la musique et l'image. Ses plus grandes inspirations viennent des musiques de John Williams, Hans Zimmer ou encore Michael Giacchino. La musique de film ayant définitivement lancé l'envie d'écrire pour l'image n'est autre que celle de La La Land, composée par Justin Hurwitz.

Photo Studio 1-min_edited.jpg
Photo moi + studio 10_edited_edited_edit

Aujourd'hui, il se forme à la composition à l'image et à l'orchestration au sein du Master MAAAV Musiques Appliquées Aux Arts Visuels à Lyon sous la direction de Jean-Marc Serre et Laeticia-Pansanel Garric.

Il compose de nombreuses bandes originales pour divers réalisateurs et boîtes de productions à destinations de court-métrages, films, documentaires, publicités, et participe également en tant que mixeur, monteur son et chef opérateur son.

"La musique d’un film, c’est son odeur. Elle permet d’exprimer les mots qui ne peuvent pas être formulés. Elle fait dire à l’image ce qui ne se voit pas."